Le bateau d'André Ghilain, l'ONDIN, commence sa vie de navigation dans les eaux des canaux bruxellois, reliant la capitale à l'Escaut. Le navigateur remonte les canaux et ses multiples écluses, entouré de gros cargos et de longues péniches. Le travail du marin est ardu. La tâche est difficile. Les dangers de collision sont nombreux. Manoeuvrer au milieu des géants des mers ou des gros transports des canaux et rivières, en utilisant les seules possiblités que sont la voile du petit bateau et la dextérité de son capitaine implique exercices et apprentissages utiles à André Ghilain.
 
Au port...
 
à babord toutes... à tribord toutes...